Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Actualités Acide Tranexamique et nécrose rénale corticale
Navigation
Se connecter


Mot de passe oublié ?
 
Actions sur le document

Acide Tranexamique et nécrose rénale corticale

Par crpv1Dernière modification 18/01/2017 09:33

un risque à prendre en compte!

L’acide tranexamique (EXACYL®, QUIXIL®, SPOTOF®) est un anti-fibrinolytique indiqué dans le contrôle des hémorragies ménorragiques et gastro‑intestinales ainsi que des hémorragies chirurgicales mineures (oreilles, nez, gorge, extraction dentaire) ou majeures (thorax, abdomen, cardiovasculaire, gynécologique).

Disponible en France depuis plus de 40 ans, il fait de nouveau parler de lui au travers de plusieurs cas de nécrose rénale corticale conduisant le plus souvent à une insuffisance rénale irréversible.

L’article de Frimat et al, 2016, identifie 18 cas de nécroses corticales survenues en France sur la période 2009-2013 lors de la prise en charge d’hémorragies du post-partum[1]. La dose cumulative d’acide tranexamique variait chez les patientes de 2 à 11 g. Les grades d’insuffisance rénale chronique variaient du grade 2 au grade d’insuffisance rénale terminale (pour 7 d’entre-elles). Aucune des patientes n’avait retrouvé une fonction rénale normale lors de la dernière consultation.

Le mécanisme physiologique n’est pas connu à ce jour et cet effet indésirable n’est pas encore mentionné dans les résumés des caractéristiques du produit des substances à base d’acide tranexamique. A noter que les nouvelles recommandations du collège français des gynécologues et obstétriciens restent prudentes quant à l’utilisation de l’acide tranexamique[2]. Elles indiquent, en particulier, de ne pas dépasser l’administration d’une dose d’1 g, renouvelée une fois si inefficace.

En conclusion, compte tenu de son extrême gravité, il convient de prendre en considération le risque de nécrose rénale corticale avec l’acide tranexamique dans le cadre du post-partum et possiblement dans d’autres contextes[3].

1.Frimat M, Decambron M, Lebas C, Moktefi A, Lemaitre L, Gnemmi V, et al. Renal Cortical Necrosis in Postpartum Hemorrhage: A Case Series. Am J Kidney Dis 2016;68(1):50‑7.

2. Sentilhes L, Vayssière C, Deneux-Tharaux C, Aya AG, Bayoumeu F, Bonnet M-P, et al. Postpartum hemorrhage: guidelines for clinical practice from the French College of Gynaecologists and Obstetricians (CNGOF): in collaboration with the French Society of Anesthesiology and Intensive Care (SFAR). Eur J Obstet Gynecol Reprod Biol 2016;198:12‑21.

3. Odabaş AR, Cetinkaya R, Selçuk Y, Kaya H, Coşkun U. Tranexamic-acid-induced acute renal cortical necrosis in a patient with haemophilia A. Nephrol Dial Transplant Off Publ Eur Dial Transpl Assoc - Eur Ren Assoc 2001;16(1):189‑90.

 


Réalisé avec le CMS Plone, le système de gestion de contenu Open Source

Ce site respecte les normes suivantes :