Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Actualités Effets indésirables de la Nitrofurantoïne (FURADANTINE®)
Navigation
Se connecter


Mot de passe oublié ?
 
Actions sur le document

Effets indésirables de la Nitrofurantoïne (FURADANTINE®)

Par crpv1Dernière modification 03/03/2016 09:54

Il est indispensable de respecter les indications pour limiter le risque d'effet indésirable!

La nitrofurantoïne est un agent anti-infectieux qui n'est plus indiqué que chez la femme et uniquement dans la prise en charge de certaines infections urinaires.

Pourquoi de telles restrictions d'indications?

En 2005, une enquête nationale de pharmacovigilance soulignait le risque de réaction pulmonaire grave (fibroses et pneumopathies interstitielles) et d’atteinte hépatique (cholestatique, cytolytique, chronique voire cirrhose).

En 2012, les données de pharmacovigilance montraient un profil de sécurité variant selon les modalités de traitement, notamment selon la durée d'administration : lors de traitement de longue durée d’infection urinaire récidivante, les réactions sont plus sévères et plus fréquentes. Par ailleurs, le risque existe après répétition du traitement, même avec une courte durée respectée.

Certaines atteintes hépatiques ou pulmonaires ont une origine immunoallergique et font parfois l'objet d'un retard important au diagnostic, pouvant conduire à une issue fatale.

Dans ce cas, pourquoi garder ce médicament? 

L'intérêt microbiologique de la nitrofurantoïne persiste en raison de son activité vis-à-vis de l'essentiel des germes uropathogènes, notamment les bactéries multi-résistantes (BMR), telles que les entérobactéries productrices de bêta-lactamases à spectre étendu (BLSE) dont l'incidence augmente, notamment en médecine de ville.

De plus, la nitrofurantoïne n’est pas associée à une augmentation de la résistance bactérienne, ceci en raison de mécanismes de résistance particuliers, de peu d'effets collatéraux sur le microbiote* et d’une grande diversité génétique des rares germes résistants. Enfin, il n’existerait pas de résistance croisée entre la nitrofurantoïne et les autres antibiotiques.

Ainsi, depuis 2012, suite à la réévaluation de son rapport bénéfice/risque :

  • la nitrofurantoïne est réservée au traitement curatif de la cystite documentée due à des germes sensibles chez la petite fille à partir de 6 ans, l'adolescente et la femme adulte, sous réserve d'une documentation microbiologique et lorsqu'aucun autre antibiotique présentant un meilleur rapport bénéfice/risque ne peut être utilisé par voie orale.
  • La durée de traitement est de 5 à 7 jours.
  • Son utilisation ne peut être envisagée en traitement probabiliste qu’en cas d'urgence à instaurer un traitement et/ou selon l'existence d'antécédents connus de cystites récidivantes dues à des bactéries multisensibles.
  • Les patientes doivent être informées du risque potentiel de survenue d'effets indésirables hépatiques et pulmonaires et de la nécessité de contacter un médecin en cas d'apparition de symptômes évocateurs de troubles hépatiques ou pulmonaires.

Bien prescrire la nitrofurantoïne, c'est aussi se souvenir que :

  • La nitrofurantoïne n'est pas indiquée chez l'homme.
  • Les traitements répétés doivent être évités en raison du risque potentiel grave immunoallergique.  
  • L'utilisation en traitement prophylactique d'infections urinaires récidivantes (traitement continu ou intermittent) n'est pas autorisée.

 

Spécialité contenant la nitrofurantoïne : FURADANTINE 50 mg, gélule. Pas de générique à ce jour.

* microbiote : ensemble des microorganismes vivant dans un environnement spécifique. Microbiote intestinal (anciennement appelé flore intestinale) : ensemble des microorganismes vivant dans l'intestin.

Références consultées:

· Restriction d’utilisation de la nitrofurantoïne en raison d’un risque de survenue d’effets indésirables graves hépatiques et pulmonaires. Mars 2012 http://ansm.sante.fr/content/download/40221/524217/version/1/file/lp-120312-Nitrofuratoine.pdf

· Lettre aux professionnels de santé – 31 mars 2014 -Furadantine® 50 mg gélule (nitrofurantoïne) : Rappels sur le bon usage (indications et durée de traitement)

·  CSST « Evaluation du traitement antibiotique des infections urinaires » n°1 – 19 janvier 2015 - http://ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/5d90e9ba6c85fcbdbe3f272840e733e4.pdf


Réalisé avec le CMS Plone, le système de gestion de contenu Open Source

Ce site respecte les normes suivantes :