Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Actualités Hypoglycémies sévères au tramadol
Navigation
Se connecter


Mot de passe oublié ?
 
Actions sur le document

Hypoglycémies sévères au tramadol

Par crpv1Dernière modification 08/12/2011 16:53

Taugourdeau S et al. rapportent deux nouvelles observations d’hypoglycémies survenues chez des patients non diabétiques, traités par tramadol et pour lesquels toutes les autres causes d’hypoglycémie ont été écartées durant l’hospitalisation.

Dans le premier cas (femme de 82 ans) le tramadol, pris depuis 3 semaines (200 mg/j), avait la particularité d’induire une hypoglycémie à 0,63 g/L (3,52 mmol/L) compliquée d’obnubilation et récidivant dans les 72 heures suivant la prise en charge hospitalière.

Dans le second cas (homme de 82 ans) on notait une hypoglycémie à 0,57 g/L (3,2 mmol/L) qui survenait 3 jours après la prescription de tramadol (150 mg/j) chez un patient déjà imprégné de tramadol pris au long cours (75 mg/j), soit une prise quotidienne de 225 mg/j pendant 3 jours.

 L’hypoglycémie induite par le tramadol serait le résultat d’une augmentation de l’utilisation du glucose par les tissus périphériques via un mécanisme non insulinodépendant avec inhibition de la néoglucogenèse.

Pour les auteurs, le nombre et la sévérité des cas d’hypoglycémie au tramadol déclarés au réseau de pharmacovigilance français justifient l’inscription de cet effet indésirable dans le RCP des spécialités contenant du tramadol. Cela devrait être réalisé d’autant plus rapidement que les spécialités contenant du dextropropoxyphène ont été retirées du marché en mars 2011.

Taugourdeau S et al. Hypoglycémies sévères au tramadol : deux nouvelles observations d’un effet indésirable non référencé. Rev Med Interne 2011 ; 32 : 703-5.


Réalisé avec le CMS Plone, le système de gestion de contenu Open Source

Ce site respecte les normes suivantes :