Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Actualités Les collyres mydriatiques en pédiatrie
Navigation
Se connecter


Mot de passe oublié ?
 
Actions sur le document

Les collyres mydriatiques en pédiatrie

Par crpv1Dernière modification 30/09/2014 16:21

Rappel sur les règles d’utilisation pour diminuer le risque d’effet indésirable systémique

Les enfants sont plus sensibles que les adultes aux effets centraux de l’atropine. Ils risquent donc de développer des effets systémiques après instillation d’un collyre mydriatique, ces effets pouvant être sévères.

Lors de l’administration d’un collyre, 80 à 90% de la quantité de principe actif passe dans la circulation générale ! Pour rappel :

  • Le volume standard d'une goutte de collyre est d'environ 50 µl. Seule une faible proportion du volume d'une goutte atteint la chambre antérieure de l'œil pour une action locale. Le reste est drainé rapidement par le canal lacrymo-nasal et provoque un passage systémique à l'origine des effets indésirables potentiellement graves.
  • Seule la forme non ionisée des molécules solubles pénètre facilement au travers de l'épithélium cornéen. Ainsi, pour les mydriatiques dont le site d'action est intraoculaire, le collyre doit être nettement plus concentré (entre 20 et 100 fois) que la dose désirée dans l'œil. Cet excès de molécules actives, résorbé rapidement dans les voies lacrymales, augmente le risque d’effet indésirable systémique.
  • Une partie du collyre peut aussi être résorbée par les vaisseaux des conjonctives, sans effet de premier passage hépatique.

Deux types de collyre sont utilisés en ophtalmologie pour obtenir une mydriase (dilatation pupillaire) ou une cyclopégie (paralysie médicamenteuse de l’accommodation) :

  • Les collyres atropiniques comprenant l’atropine, le cyclopentotate (SKIACOL®), le tropicamide (MYDRIATICUM®) et l’homatropine (ISOPTO-HOMATROPINE®)
  • Les collyres alpha-mimétiques représentés par la phényléphrine (NEOSYNEPHRINE®).

En décembre 2012, une enquête de pharmacovigilance portant sur l’ensemble de ces collyres a pointé le risque d’effets systémiques, les plus sévères étant les effets neuropsychiatriques et digestifs chez les enfants.

Les mesures suivantes avaient alors été prises par l’ANSM:

    • Contre-indiquer l’utilisation de collyres contenant de la phényléphrine chez l’enfant de moins de 12 ans.
    • Réserver l’atropine collyre aux adultes et adolescents de plus de 12 ans.
    • Renforcer les mesures de sécurité d’administration des collyres mydriatiques atropiniques pour éviter le passage systémique, notamment chez le prématuré qui présente des risques accrus.

La survenue de cas récents d’effets systémiques nous incite à rappeler les règles d’utilisation des collyres mydriatiques qui avaient alors été préconisées:

  1. Adopter chez les prématurés et nouveau-nés une grande prudence lors de l’administration des collyres mydriatiques en raison du risque d’effets digestifs (distension abdominale, iléus, occlusion) et du risque hémodynamique.
  2. Chez tous les enfants, ne pas dépasser les posologies maximales recommandées dans un intervalle de temps donné, en particulier respecter l'espacement recommandé entre les instillations (voir ci-dessous).
  3. Appuyer sur l'angle interne de l'œil pendant une minute pour occlure les points lacrymaux.
  4. Essuyer sur la joue de l'enfant la partie du collyre administré qui s'y écoule : ceci afin d'éviter tout risque d'ingestion et, chez le prématuré, de prévenir le risque de passage au travers de la peau.

SpécialitéEspacement recommandé entre les instillations
SKIACOL®                     10 minutes
MYDRIATICUM®                        5 minutes
NEOSYNEPHRINE®                      10 minutes
ISOPTO-HOMATROPINE®              non précisé dans le RCP

                                      

                                                   Merci pour votre vigilance !

ANSM – Point d’information – Utilisation des collyres mydriatiques en pédiatrie pour l’obtention d’une mydriase ou d’une cyclopégie à visée diagnostique.


Réalisé avec le CMS Plone, le système de gestion de contenu Open Source

Ce site respecte les normes suivantes :