Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Actualités Sarcoïdose et anti-TNF: un effet paradoxal de classe?
Navigation
Se connecter


Mot de passe oublié ?
 
Actions sur le document

Sarcoïdose et anti-TNF: un effet paradoxal de classe?

Par crpv1Dernière modification 29/08/2011 09:13

Analyse des cas de la base française de Pharamacovigilance et revue de la littérature. L. Javot, S. Tala, J. Scala-Bertola et coll. Thérapie 2011; 66:149-154

L'objectif de cette étude était de recenser et caractériser les observations de sarcoïdose associées à la prise d’anti-TNF colligées dans la base nationale de Pharmacovigilance et dans la littérature.

Résultats : Au 31 mai 2010, 7 observations avaient été notifiées dans la Base nationale de Pharmacovigilance et 39 cas (soit 37 cas supplémentaires) ont été rapportés à l'échelon international. Les sarcoïdoses avaient toutes été confirmées histologiquement.

Les anticorps monoclonaux (infliximab et adalimumab) et la protéine de fusion (étanercept) étaient impliqués en proportions équivalentes.

Vingt deux patients étaient traités pour une polyarthrite rhumatoïde et 16 étaient traités pour une spondylarthropathie.

Conclusion. L’absence de biais protopathique suggère que ces sarcoïdoses paradoxales lors des traitements par anti-TNF sont un effet de classe, à l’instar des psoriasis, uvéites, et MICI déclarées dans des conditions similaires. Leur pathogénie reste à élucider.


Réalisé avec le CMS Plone, le système de gestion de contenu Open Source

Ce site respecte les normes suivantes :