Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Echos de pharmacovigilance N°23 - octobre 2018
Actions sur le document

N°23 - octobre 2018

Bon usage de la ceftriaxone (ne plus administrer par voie sous cutanée !), risque de réactivation du virus de l’hépatite B et immunomodulateurs, pneumopathie et myocardite septiques au cours d’un traitement par dénosumab.
Par crpv1Dernière modification 10/10/2018 12:30

Réalisé avec le CMS Plone, le système de gestion de contenu Open Source

Ce site respecte les normes suivantes :